J’ai changé d’avis sur le BIO

Je n’étais pas une adepte, mais je le suis devenue, à la fois dans les cosmétiques et l’alimentation. Une sorte de déclic.

Dans les cosmétiques

Laissez-moi vous raconter l’histoire de cette vendeuse en parapharmacie. Je cherchais un produit bio, du maquillage il me semble, et elle m’avait tenu, en gros, le discours suivant : « Le bio, c’est le mal. Plein d’allergènes naturels. Les produits issus des grands laboratoires présentent moins de risques d’allergies car ils sont traités, et testés pour. ». Bon, sur le moment, ça m’avait paru cohérent.

Et puis ensuite, j’ai commencé à m’intéresser rapidement à la composition des produits que j’utilisais tous les jours. Sérieusement ? Dans mon banal shampoing il y a des dérivés du pétrole ? Ah mince, dans ma crème aussi.

Ils disent que ce n’est pas dangereux en faible quantité… hum hum, et comment cela pourrait-il possiblement être bon pour moi ?

Ai-je vraiment besoin d’autant d’ingrédients pour laver mes cheveux ou hydrater ma peau ?

Voilà ce qui m’a traversé l’esprit. Sans être une experte en physique, je me suis rapidement rendue compte que depuis des années je mettais n’importe quoi sur ma peau, et que tout le monde faisait pareil, et que personne ne semblait s’inquiéter de rien ?! Bref, j’ai décidé de remplacer le plus de produits possibles par des produits bios. Et je peux dire que j’ai BIEN FAIT.

Niveau alimentation

Même chose ici, sachant que l’alimentation est la base de la santé, c’est selon moi encore plus important. De plus, j’ai fait beaucoup de recherche dans ce domaine car mon TPE (sorte d’exposé) au bac portait sur « l’Agriculture Biologique est-elle durable ? ». Ce que j’ai découvert dans mes recherches m’a également convaincue.

Bilan

Sans être une 100% bio, j’essaie de faire le maximum, je me dis que « c’est déjà ça ». Je vous propose ci-dessous le texte de mon TPE sur le bio, pour vous informer de façon totalement objective 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

  1. C’est terrible quand on prend conscience de toutes ces choses… Et si seulement ce n’était que ça, une histoire de bio mais il y a également tout ce qui nous entoure : les médicaments, les moyens de contraception, les jeux éducatifs (sur TABLETTE TACTILE… misère) maintenant on veut nous cramer le cerveau même étant petit, bravo la société !

    1. Flo

      Oui je suis d’accord. Le pire c’est les tablettes numériques données aux enfants de 2 ans !! Ca dérègle totalement leur socialisation… il ne faudra pas s’étonner si dans quelques années les humains ne communiquent plus directement …
      Merci de ta visite en tout cas Camille ! A bientôt 🙂

Laisser un commentaire