Comment j’ai vaincu la procrastination !

Aujourd’hui je vous présente ma méthode contre la procrastination. Tout d’abord, que signifie cet étrange mot de 15 lettres ? La procrastination est définie par notre ami Wikipédia comme

« une tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions »

et ça continue :

« le retardataire chronique appelé procrastinateur, n’arrive pas à se mettre au travail […] ».

Voilà, tout est dit ! Je pense que bon nombre d’entre vous, lecteurs, se sont reconnus 🙂 . Normal, cette pratique touche environ 50% des étudiants …et 30% des adultes selon Le Monde (mais je pense que c’est largement plus).

Maintenant, comment fait-on pour arrêter de dire « ohhhh… je ferai ça plus taaaard » ? Etant moi-même une procrastinatrice de haut niveau, j’ai longtemps cherché LA méthode qui me secouerait gentiment. Bref, je l’ai trouvée, et elle est vieille comme le monde. *roulement de tambours*… Les listes !!! Enfin, les TO-DO-Lists en vocabulaire de bloggueuse.  Alors, comment ça marche cette affaire ?

  1. Le principe

Le but est d’établir une liste de tâches à accomplir dans la journée, la semaine, le mois etc. Nous nous cantonnerons ici à la journée, car c’est la méthode la plus efficace. Donc, la veille au soir, avant de se coucher, ou le matin au petit-déjeuner par exemple, on écrit cette fameuse liste, et le but est de l’avoir terminée avant la fin de la journée !

Attention toutefois à :

  • se fixer des objectifs REALISABLES, sinon vous serez vite découragé(e)
  • ne pas se laisser le choix : vous DEVEZ finir la liste, AUJOURD’HUI, pas DEMAIN !

Pour prendre l’habitude des listes, je conseille :

  • de fixer un moment de la journée pour l’écrire et l’intégrer à sa routine
  • de s’offrir une petite récompense lorsqu’on termine la liste

Enfin, il y a quelques astuces pour être plus productif(ve) :

  • numéroter les tâches par ordre de priorité
  • alterner tâche « intense » (révision d’un contrôle par exemple) et tâche « légère » (simple exercice)
  • faire plusieurs catégories, par exemple : « ce que j’ai à faire (obligatoire) », « ce que je devrais faire », « ce que je veux faire » pour atteindre plus d’objectifs !
    2. Les supports

Pour que cette nouvelle habitude ne devienne pas une contrainte, il faut choisir le support qui vous correspond, et surtout, le plus pratique.

Voici mon TOP 3 (ce sont mes préférences personnelles, le mieux est d’essayer différentes options pour trouver la bonne)

  1. L’application « MEMO » de votre téléphone : tous les portables en sont équipés ; elle permet de corriger facilement et est accessible partout.
  2. Un planner (plutôt pour les filles) : nous les filles, on aime (on adore) les carnets ! On en a toooout plein ! Mais en général, on n’écrit pas dedans…Une bonne alternative : le planner, qui est à la fois un accessoire girly, pratique, et personnalisable (pour celles qui aiment écrire sur du papier). Et en plus ça fait américain.
  3. Les logiciels/ applis spécialisées : ils sont moins accessibles que les deux premières options mais sont adaptés à une utilisation au bureau.

Mes recommandations :

  • sur smartphone : Astrid, Any.DO
  • sur ordinateur : Wunderlist, Google Tasks
    3. Pourquoi ça marche ?

Cette technique repose, selon moi, sur trois principes qui font qu’elle est efficace :

  •  le plaisir de barrer : et oui, ici, barrer signifie avoir terminé une tâche, rempli un objectif, et qu’il en reste donc moins à accomplir. Cette action est source de satisfaction personnelle (et souvent de fierté). Et la satisfaction, c’est bien !
  •  du stress en moins : impossible de se sentir débordé, puisque l’on sait ce que l’on a à faire, et on a le temps de le faire. On respiiiiire… et on s’y met !
  • fini les oublis ! : les listes sont également une assurance contre les oublis. On se sent ainsi protégés, et rassurés !

Alors, vous commencez quand ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire